Développement personnel : est-ce vraiment important ?

Développement personnel

En lançant un site internet ou un blog, on a très souvent un grand nombre d’idées qu’on a hâte d’étoffer, de mettre par écrit & de partager. « Heureusement vôtre ! » n’a pas dérogé à cette règle d’autant plus que la thématique qu’il aborde est relativement vaste.

J’avais donc, vous vous en doutez, l’embarra du choix en termes de sujets pour ce premier article.

Quel sujet pour l’article d’inauguration ?

Je n’ai pas hésité trop longtemps : j’ai lu, il y a quelques années, un livre intitulé Le Personal MBA. Il est signé Kaufman Josh (un américain, bien sûr) & il est disponible en français, ce que ne laisse pas supposer son titre. Au passage, vous pouvez lire un extrait de cet ouvrage ainsi que les avis de plusieurs lecteurs ici.

Le personal MBA

De ce livre, j’ai récupéré deux « bonnes » idées, ce qui n’est pas si mal, car honnêtement, il y a des ouvrages, parfois des pavés de plusieurs centaines de pages, dont la lecture se révèle désespérément inutile.

La première de ces idées concerne le concept de développement personnel. Quant à la deuxième (en bon français, on dit plutôt « seconde », car il n’y en a que deux), elle fera l’objet d’un autre article. Vous devrez donc faire preuve d’un peu de patience 🙂

Développement personnel ?

Développement personnel avez-vous dit ? C’est votre idée originale ? Oui, mais attendez que je vous fournisse quelques explications.

Dans le monde, de nombreux pays ont des programmes de R&D (Recherche & Développement) dans quasiment tous les domaines. Pour s’en rendre compte, il n’y a qu’à voir le nombre d’instituts, de laboratoires & de centres de recherche publiques qu’occupent des légions de chercheurs & de fonctionnaires.

Il en va de même pour beaucoup d’entreprises & d’organismes privés qui disposent de leurs propres départements de R&D.

Les ressources allouées à ses activités ne sont pas négligeables, mais le retour sur investissement se révèle des plus intéressants : il permet à un pays de maintenir et surtout d’améliorer son niveau de développement & à une entreprise de gagner en productivité & en compétitivité en proposant de meilleurs produits & services.

L’idée est d’adopter ce modèle & de l’appliquer au niveau individuel. Si vous voulez vous améliorer & avoir une vie meilleure, vous devrez disposer d’un programme de R&D personnel, c’est-à-dire propre à vous.

Quelles ressources ?

Comme tout programme de R&D qui se respecte, il doit disposer de ressources. En ce qui nous concerne, ce sera : du temps, de l’énergie & de l’argent. Cela fait penser à Churchill & à sa célèbre formule : « Du sang, du labeur, des larmes & de la sueur », mais admettez que ce que je vous propose est moins douloureux.

  • Temps : c’est logique, car toute activité en nécessite. Ce qui est navrant, c’est que de nombreuses personnes se plaignent d’être débordées. Je vous laisse lire cet article (mais revenez après) : Les Français regardent toujours la télé près de quatre heures par jour.
  • Énergie : c’est logique (encore une fois). On fait rarement progresser les choses en restant les bras croisés.
  • Argent : il s’agit de consacrer un petit budget à ce programme. Les meilleurs investissements, c’est un avis personnel, sont les livres. Là aussi, beaucoup de personnes disent ne pas avoir les moyens ou rechignent à acheter par exemple un livre qui pourrait changer leur vie. Ces mêmes personnes, du moins, certaines d’entre elles, n’hésitent cependant pas à dépenser mensuellement plusieurs centaines d’euros en cigarettes.

Ne vous méprenez pas, il ne s’agit pas ici de tenir un discours moralisateur & culpabilisant car chacun est libre de consacrer son temps, son énergie & son argent aux activités de son choix. J’essaie simplement d’attirer votre attention sur la pertinence de ces choix.

Autre point : l’ordre des ressources listées ci-dessus n’est pas innocent : je les ai classées par importance & seuls les deux premiers éléments sont véritablement indispensables, à savoir le temps & l’énergie. De cela, on peut tirer une bonne nouvelle : le manque de ressources financières n’est pas un obstacle.

Ainsi, si votre budget ne vous permet de vous procurer un livre neuf à 23 euros, pourquoi ne pas l’acheter d’occasion ? Ou attendre sa sortie au format poche, ou l’emprunter, etc.

Pour terminer, j’ai une question pour vous : avez-vous un programme de R&D personnel ? Si oui, n’hésitez pas à nous en parler dans la partie commentaire. Quant à ceux à qui n’en ont pas, ils sont eux aussi les bienvenus.

Heureusement vôtre !

P.-S. L’image en tête de l’article représente le détail d’une toile d’un célèbre peintre. Sauriez-vous le retrouver ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *